Waouh!: « Apocalypse bébé » de Virginie Despentes

Apocalypse Bébé de Virginie Despentes - Grasset - 2010

Ce roman, c’est Price Minister qui me l’a offert. Il s’agissait de se positionner par rapport à deux auteurs en lice pour le Goncourt, Houellebecq ou Despentes. « A l’occasion de la rentrée littéraire, PriceMinister vous offre votre exemplaire de l’un des deux titres phares de la rentrée littéraire 2010, tout deux déjà nommés en première sélection du Prix Goncourt : Apocalypse bébé de Virginie Despentes et La Carte et le Territoire de Michel Houellebecq.
Nous vous proposons un match ludique et littéraire : lequel de ces deux auteurs voulez-vous soutenir? »

J’ai choisi Despentes.

Et je n’ai pas été déçue une seule minute.

Ça démarre comme un bon polar, aguicheur dès les premières pages.

Ce roman est délicieux, attirant, doux-amer mais il est aussi dur, violent, sans concession, aucune, ni pour notre société ni pour ceux qui la façonnent…

Les individus qui composent cette histoire ont voix au chapitre le temps d’un chapitre. Et chacun d’entre eux est mis à nu devant nous, lecteurs pris en étau entre fascination et lucidité accablante.

De quoi parlons-nous?

De Valentine, une adolescente  perdue qui se cherche. Sa famille, un écrivain sur le déclin et une grand-mère intrusive, la font suivre par une détective à peine crédible, Lucie.

Celle-ci  se fait semer. Valentine disparaît. A charge pour la déctective de la retrouver.

Peu habituée à mener une enquête, elle décide de s’allier à « La hyène », femme au réseau étendu réputée pour sa hargne et sa cruauté. Les deux opposées partent à la recherche de la jeune fille. Au fil de leurs recherches, nous croisons  des individus écorchés qui pansent leur plaie tant bien que mal.

Le personnage de « La hyène » est fascinant. La douceur ondoie sous la violence à peine contenue, l’être désemparé sous la brutalité pure.


Au final, une explosion, une bombe, un éclair de lucidité… Nous restent ces impressions fugitives: désespoir ou espoir? Renoncement ou renouveau?

Une figure fulgurante de la société composée d’Hommes fous.

Et un bien bel objet de réflexion.

Retrouvez Apocalypse bébé sur PriceMinister : http://www.priceminister.com/offer/buy/106381505/apocalypse-bebe-de-virginie-despentes-livre.html

Et les autres romans de Virginie Despentes : http://www.priceminister.com/s/virginie+despentes

Publicités

2 réponses à “Waouh!: « Apocalypse bébé » de Virginie Despentes

  1. « Apocalypse bébé » est pour moi le livre qui retranscrit le mieux le malaise de la jeune génération d’aujourd’hui. Virginie Despentes a su décrire avec violence mais aussi fragilité , l’état de perdition, de manque de repère de certains jeunes. elle montre aussi le lâcher-prise des parents face à leurs responsabilités, la dureté de la vie et surtout l’engouement des ados vers l’auto-destruction pour se sentir exister. les personnages de ce livre ont tous leur personnalité, mais on se rend compte que finalement ils ne sont pas si différents que cela. j’ai adoré ce livre, c’est avec un réel plaisir que j’ai retrouvé l’écriture de Virginie Despentes. pour ma part, l’un de ses meilleurs romans.

    • Je suis d’accord avec ton analyse. C’est vrai que les personnages ne sont pas si éloignés les uns des autres…ça ne m’avait pas frappé. C’est un roman qui se révèle au fur et à mesure de la lecture et bien après. Merci 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s